Home Culture et société Dix qualités les plus recherchées par les employeurs

Dix qualités les plus recherchées par les employeurs

218
0
SHARE

Souci du détail, capacité d’analyse, esprit de synthèse, sens de l’organisation, dynamisme, discrétion, etc. La liste des qualités exigées par un employeur peut s’avérer longue, fastidieuse ou même dissuasive pour plusieurs candidats en recherche d’emploi. Vous vous êtes probablement déjà demandé sur quels critères était sélectionné le ou la candidat(e) idéal(e) à compétences, diplômes et expériences égaux? Et si le fait de trouver un emploi dépendait de vos qualités plutôt que de votre expérience professionnelle ?

1. Expertise et polyvalence

Avant tout, un employeur attend d’un employé qu’il soit un expert dans son domaine d’activité et qu’il ait une connaissance rigoureuse du domaine dans lequel il exerce. Son savoir-faire représente un atout compétitif et contribuera au succès de l’entreprise. Mais aussi autant vivons-nous dans un monde de spécialistes, autant avons-nous besoin de gens capables d’être polyvalents et possédant des connaissances dans plus d’un domaine. Les entreprises ont grand besoin de ces personnes efficaces et capables d’accomplir des tâches diverses.

2. Esprit d’équipe et attitude positive

Au travail, l’esprit d’équipe est primordial pour que règne une certaine harmonie. Un employé rassembleur, valorisant le travail de ses pairs et motivé par le succès de son équipe, est donc perçu comme un réel atout par son employeur. Quant à l’attitude positive, elle est non seulement contagieuse mais aussi excellente pour le moral des troupes, notamment en temps de crise. En démontrant lors d’une entrevue ou dans votre quotidien au travail que vous voyez toujours le verre à moitié plein, cela jouera en votre faveur. Un tempérament positif est non seulement bénéfique pour l’épanouissement personnel, mais aussi pour le bien-être de l’entourage.

3. Intégrité et loyauté

L’intégrité et la loyauté sont des valeurs fondamentales prises en considération lors de l’embauche d’un candidat. Certes, il peut paraître tentant en entrevue de dénigrer son ancien employeur ou ses anciens collègues si la situation était devenue insoutenable. Mais il est préférable de rester « politiquement correct » et d’éviter les anecdotes qui laissent sous-entendre que vous avez vécu un enfer.

4. Capacité d’adaptation

Les travailleurs faisant preuve de capacité d’adaptation réagissent de façon constructive, tant aux changements prévus qu’aux changements imprévus en milieu de travail. Ils modifient leurs plans quand surgissent des problèmes urgents, même si cela se traduit par une réorganisation temporaire de leur travail. La capacité d’adaptation est de plus en plus importante pour les travailleurs d’aujourd’hui, compte tenu des nombreux changements qui surviennent dans leurs milieux de travail. Les personnes qui font preuve de facilité d’adaptation sont disposées à travailler dans un milieu dynamique et changeant, prévoient la nécessité de changement et prennent des mesures pour s’y préparer. Elles peuvent penser autrement et sortir des sentiers battus pour trouver de nouvelles solutions afin de faire face aux situations changeantes

5. Capacité à travailler sous pression

La capacité à travailler sous pression traduit la capacité d’une personne à supporter et à gérer le stress produit par l’urgence d’une situation ou les pressions venues de son entourage. Ce contrôle prend surtout la forme d’une résistance au stress, une résistance qui s’appuie sur des techniques d’organisation du travail et de gestion du temps qui lui permettent de ne pas se laisser submerger par une surcharge de travail, l’urgence d’un délai ou l’ampleur d’une tâche à accomplir.

6. Capacité de communiquer

La communication, autant écrite que parlée, n’a jamais été aussi importante qu’elle l’est maintenant. En contexte de travail, la communication efficace prend plusieurs formes. Les bons communicateurs au travail sont capables d’écrire et de parler pour interagir avec les collègues. Ils font preuve d’écoute et posent des questions afin de comprendre le sens et la valeur du point de vue des autres personnes. Ils sont également disposés à partager l’information par l’utilisation de diverses technologies de l’information et de communications (verbalement, courrier électronique, etc.).

7-L’intelligence émotionnelle.

Bien se connaître, avoir conscience de soi et savoir gérer ses émotions, cela n’aide pas seulement dans la vie personnelle, mais aussi au travail. L’intelligence émotionnelle permet de mieux interagir avec ses collègues de travail et de mieux gérer les situations délicates.
L’intelligence émotionnelle correspond à une série d’habilités émotionnelles : celle de se motiver, se contrôler, avoir confiance en soi et en les autres, l’empathie ainsi que la sociabilité. Et ces qualités sont vraiment recherchées par les entreprises. Un candidat qui possède toutes ces qualités est donc capable de contrôler ses émotions propres et celles des autres.

8. Bonne relation interpersonnelle

Le sens des relations interpersonnelles au travail fait appel à la capacité de bâtir les relations nécessaires au sein d’une équipe composée de personnes ayant des compétences complémentaires, pour accomplir les résultats attendus par la collaboration et la coopération. Cette compétence implique la capacité de bâtir des rapports interpersonnels qui s’appuient sur la confiance et la compréhension de l’autre. Ces rapports engagent les valeurs, les attentes et les émotions de chacun, et orientent les comportements des personnes en tenant compte des besoins de chacun et des règles sociales du contexte de travail, souvent implicites.

9. Sens de responsabilité

Les travailleurs qui démontrent un sens des responsabilités sont engagés dans leurs tâches et ne se reposent pas uniquement sur les autres. Ils adoptent une approche éthique et honnête à l’égard des activités, des ressources et des autres personnes en milieu de travail. En ce sens, ils sont capables d’accepter la responsabilité de leurs erreurs et de prendre des mesures pour éviter que cela ne se reproduise. Ils savent communiquer ouvertement les difficultés ou embûches rencontrées. Ils développent la culture de la confiance auprès de leurs collègues.

10-Le leadership.

Naturellement, tout le monde n’a pas les capacités d’être un grand leader. Mais, comme autre chose, le leadership s’apprend. «Ce qui est recherché par les organisations, surtout dans un contexte de vieillissement de la population, ce sont des gens qui ont du leadership pour remplacer les cadres qui s’en vont à la retraite

Israël JEUNE,
Communicateur social

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here